Industrie : Des machines au service de l’homme

Les grandes époques de l’industrialisation ont laissé une mauvaise image (chômage, répétition des tâches de travail, accidents, plus d’exigences productives), mais aujourd’hui, on sait que les technologies dans l’industrie sont belles et bien au service de l’homme. En effet, tout est maintenant conçu pour aider l’opérateur, le technicien, le contrôleur ou n’importe quel intervenant sur une machine.

L’automatisme s’améliore toujours plus

Lorsqu’au siècle dernier les premières installations sont apparues dans les ateliers industriels c’était la soupe à la grimace chez les ouvriers. Ils savaient que ces nouvelles technologies allaient leur causer du tort, que de nombreux emplois seraient supprimés. Alors en effet ce fut le cas, mais aujourd’hui tout le monde a conscience que sans la robotique, l’informatique, l’électronique ou encore l’automatisme on ne serait pas en mesure de produire autant. La demande n’est plus la même qu’en 1920, les consommateurs de cette époque n’avait pas tout ce que l’on aujourd’hui (voiture, téléphone, multimédia, robot ménager…).

 

capteurs photoélectriques

Comment pourrait-on se passer d’un capteur photoélectrique chez un constructeur automobile ou dans n’importe quelle usine qui fabrique à la chaine ses produits ?

Mais, l’amélioration continue dans l’industrie est toujours au centre des projets d’études dans le but de proposer une meilleure productivité en mettant la machine au service de l’homme et non l’inverse, c’est ce que l’on appelle l’ingénierie anthropocentrée.

Oui les machines sont là pour aider l’homme, les installations industrielles avec leurs capteurs photoélectriques vont garantir la qualité, la sécurité des personnes aussi, les robots aideront à porter, à déplacer, à répéter des mouvements. L’homme n’est donc plus 8 heures sur une machine à répéter les mêmes gestes qui sont la conséquence de maladies professionnelles !

Convaincus ? On peut toujours trouver à redire sur l’industrialisation, mais l’éradiquer reviendrait à dire qu’il faudrait oublier comment nous vivons aujourd’hui et revenir 100 ans en arrière, sans la technologie qui nous accompagne chaque jour. Donc moins de confort, moins d’électronique, pas d’informatique, pas d’internet… Ce qui est vraiment impensable évidemment !

Author: megaportail

Share This Post On